Sensibilisation à la sécurité routière

Afin de sensibiliser près de 800 apprentis aux comportements routiers, une journée banalisée  « sécurité routière » a été organisée sur le Campus des Métiers et de l’Artisanat, le jeudi 26 avril 2018, à Joué-lès-Tours.

 

Un des objectifs de cette journée fut de permettre aux apprentis de prendre conscience de leurs actes notamment en leur précisant leurs droits et devoirs sur la route (code de la route, infractions, contraventions, …).

Différents ateliers tout au long de la journée ont été mis en place, tels que :

  • Débattre autour de la consommation d’alcool et de stupéfiants par la Brigade Motocycle Urbaine
  • Echanger sur les conduites à risque par la prévention routière
  • Sensibilisation numérique sur les 2 roues par WIMOOV
  • Echanger autour de la vitesse du permis et l’usage du portable
  • Initiation à la conduite d’un deux roues grâce à un simulateur
  • Estimer son taux d’alcoolémie
  • Tester le temps de réaction grâce à un réactiomètre
  • L’intervention des pompiers en cas d’accident
  • Montrer la conduite à tenir lors d’un contrôle routier et radar
  • Simulateur des dangers de la conduite par la MACIF
  • Circuit pour montrer la conduite à tenir sur un deux roues
  • Démontrer et débattre sur le traumatisme crânien et les conséquences d’un accident par l’équipe Mobile Bel Air
  • La prise de risques routiers « Qu’est-ce que je gagne ? Qu’est-ce que je perds ? »

Tester vos 80 ans avec l’Adhap Services Tours

Mercredi 25 avril, le centre Adhap Services de Tours, dirigé par Michel Dupré, a initié une démarche de sensibilisation auprès des apprentis en Mention Complémentaire Aide à Domicile grâce à la combinaison – simulateur de vieillissement. L’occasion pour les élèves de se « glisser » dans la peau d’une personne âgée en moins de 5 minutes.

Une démarche novatrice de sensibilisation

En endossant cette combinaison – simulateur de vieillissement, les apprentis se mettent dans la peau des personnes fragilisées qu’ils accompagnent. Troubles musculaires et squelettiques, mais aussi visuels et auditifs liés au vieillissement ou à une maladie handicapante, ce matériel didactique leur fait vivre une expérience unique, extrêmement saisissante. Cette méthode de sensibilisation au quotidien des personnes dépendantes a pour finalité de faire prendre conscience aux personnes valides des difficultés rencontrées par les plus âgés. C’est d’autant plus important quand on doit exercer auprès de cette population.

Qui ne s’est jamais entendu dire « vous ne pouvez pas comprendre ce que je ressens, vous ne l’avez jamais vécu… » ?

En effet, pour Emilie Marquet, infirmière coordinatrice du centre, « lorsque l’on a endossé cette combinaison, on appréhende avec son propre ressenti ce que vivent les personnes en perte d’autonomie au quotidien. C’est indéniable, on ressort de cette expérience avec un autre regard sur la dépendance et surtout avec une empathie accrue ».

 

 

10e anniversaire du programme Nakamura

Depuis 2006, le programme Nakamura propose une formation de 3 mois « sur mesure » à de jeunes pâtissiers issus de l’école japonaise Nakamura.  Cette formation basée sur l’apprentissage des spécialités et traditions françaises est conçu en partenariat avec l’école Tours Langues pour l’apprentissage du français et la découverte de la culture française.

Depuis 2016, ce sont près de 150 jeunes japonais qui ont pu ainsi découvrir la culture et le savoir-faire français dans la région.

L’intervention d’un Meilleur Ouvrier de France est un des points phare de ce programme. Depuis plusieurs années le Campus fait appel à M. Angelo Musa MOF 2007 spécialiste du sucre tiré, ses interventions sont toujours un succès auprès du public japonais mais aussi pour le Campus des Métiers.

Excellents résultats au MAF des MOF

Lundi 24 avril, a eu lieu le concours du Meilleur Apprenti de France organisé par les Meilleurs Ouvriers de France au Campus des Métiers et de l’Artisanat.

Résultats au niveau régionale :

Sellerie-harnacheur : Médaille d’or pour Elise Rabetaud

Cordonnier-Bottier : Médaille d’or pour Noémie Delagarde

Coiffure : 1 médaille d’or pour Océane De Babo  et 2 médaillées d’argent pour Elsa Hendrick et Manon Lenoir

Résultats au niveau départemental :

Coiffure : 2 médailles d’or pour Océane De Babo et Léa Taurian et  2 médailles d’argent pour Elsa Hendrick et Manon Lenoir, ainsi que 5 médailles de bronze pour Camille Lormeau, Kelly Schweigart, Emeline Auger, Pauline Brillard et Maeva Barreau

Deux 4L en lice aux 24 h d’Onzain

Le Campus des Métiers 37 a engagé cette année deux 4L  à la course des 24 h d’Onzain (41), les 3 et 4 juin 2017.

En effet, face au succès du projet auprès des apprentis en 2016,  le Campus a inscrit un second équipage pour l’édition  2017, permettant ainsi de mobiliser davantage de jeunes.

Les apprentis de Terminale BAC et 1ère année BTS Maintenance Automobile se sont mobilisés pour la recherche de sponsors* pour financer le projet. Parallèlement, ils ont remis en état les 4L, afin de renforcer le comportement, la performance et la fiabilité des deux véhicules.

Résultat des courses 19e et 27e place sur 34 compétiteurs

Venez les encourager les 3 et 4 juin 2017 au circuit d’Onzain (41).

*Sponsors de l’opération : ANFA, Tech Net, SARL Barrier, Capail, Ford Chartres, Garage Berthault, Désir Automobile, Super U Joué-lès-Tours, Cartol,  Sodifaic,  Méca Centre Joué-lès-Tours, Classic Auto Elec, Qualigom, Balzac Automobile, Pomona Episaveurs, Institut aux Doigts de Fée, LTA Automobile…

Inauguration Campus des Métiers

Photo inauguration

Le 25 septembre 2015 a été inauguré le Campus des Métiers et de l’Artisanat après 6 années de travaux. A ce jour l’ensemble du projet a été réalisé, avec en conclusion la suppression de la rue Philippe Lebon permettant ainsi permis la création du Campus unifié, avec sa « grand-place ».

Le contexte de ce projet :

Le Centre de Formation d’Apprentis de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat d’Indre et Loire a été créé en 1976. Il a connu deux extensions en 1983 et en 1991. Dès 1991, un projet de développement fut élaboré, s’appuyant sur des partenariats de branches ou secteurs professionnels pour anticiper les changements et les évolutions (progression des effectifs de plus de 60 % et développement des filières sur la quasi-totalité des métiers).

Au-delà de ces changements quantitatifs :

Le public du CFA a changé dans son profil, du fait de l’évolution générale de la société et du développement des filières entraînant l’accueil d’apprenants de plus en plus âgés et dont les attentes par rapport à la formation et son environnement sont très différents. Enfin, et sur la même période, le champ de la formation a connu de profondes mutations (illustrées par plusieurs lois sur le sujet) : individualisation, modularisation, reconnaissance des acquis, formation tout au long de la vie(…).

Un projet, un concept : le Campus des métiers

Le projet de développement initié en 1991 et ses prolongements, notamment par le projet de CFA lié à la convention 2000 à 2005, ont conduit progressivement à une réorganisation de l’ensemble de l’activité en un campus des métiers fondé sur des unités de métiers servies par des ressources communes. A l’origine le campus représentait  13 500 m2 de plancher. Parmi ceux-ci, 7 000 m2 ont été restructurés. Dans le même temps,  5 000 m2  supplémentaires ont été construits. Aujourd’hui, le Campus est fréquenté par  plus de 1 700 apprentis et stagiaires en alternance, 140 salariés dont plus de 110 formateurs et animateurs.

Festival « ouvre ta gueule »

les apprentis en fête !

Du 26 au 28 avril, s’est tenu au Campus des Métiers, un festival d’art pluridisciplinaire sur la liberté d’expression. Ce festival, à destination des apprentis du Campus, a été monté par les apprentis horlogers en collaboration avec l’équipe éducative.

Les apprentis horlogers, en première année de brevet des métiers d’art, ont créé le festival « Ouvre ta gueule » dans le but de rassembler tous les jeunes du campus autours de différentes interprétations artistiques pour échanger sur la thématique de la liberté d’expression.

Encadré par l’équipe éducative et en partenariat avec la Radio Beton, ce projet collaboratif a eu pour but d’apprendre autrement la multi culturalité à travers une expérience enrichissante entre tous les acteurs du Campus et la variété d’artistes invités.

Au programme,  des temps forts de représentations d’artistes professionnels dans des disciplines aussi variées  que la danse, le graff, la musique et la vidéo, le théâtre, défilé de maquillage (…), ont été intégrés sur trois jours pour laisser l’espace aux débats autour de la liberté d’expression, voire même l’expression artistiques de groupes d’apprentis.